à propos de BFG (BEX , FERRIS, GOUBERT)


"Moment d'anthologie par un trio d'enfer" Francis Marmande LE MONDE


"Mais hier encore : le trio BFG (Emmanuel Bex, orgue), Glenn Ferris, trombone, Simon Goubert, batterie) a fait se lever les spectateurs de la dite scène au point que les premiers rangs ont fini debout, tout comme les autres (plus de mille ?) qui se trouvaient sur les côtés, au fond, dieu sait où. Une ovation incroyable."  (Les Rendez-vous de l'Erde) Philippe Meziat J
AZZMAGAZINE

" Retour du trio magique " LIBERATION

"Dans la production française du jazz on s'arrêtera sur la renaissance du trio qui (re)unit, près de douze ans après leur premiers jeux, Emmanuel Bex (orgue Hammond), Glenn Ferris (trombone) et Simon Goubert (battreie) pour une musique de Feu et de Swing." Sylvain Siclier LE MONDE (Sélection de l'année)


"... Mais lorsque j’entre au New Morning, le BFG est déjà sur scène. Que saurais-je en dire que je n’ai déjà dit (ou au moins pensé, ou pensé dire, écrit au moins dans ma tête à la sortie de concerts antérieurs) sur l’un ou l’autre de ces trois “animals” musicaux et de leur association. Sinon qu’au moment où cette musique me saisit, il n’est pas d’autre endroit où je voudrais être que celui-ci ou brame le trombone post-ellingtonien de Ferris, où mugit l’orgue de Bex, où Goubert dessine de grandes eaux-fortes à grands traits, striés de mille détails, et qui groovent. Et le public qui rit, qui bouge, qui s’exclame et qui exulte à la fin desmorceaux ne voudrait pas, comme moi, pour tout l’or du monde, se trouver ailleurs. Je plains ceux qui n’étaient pas là. Franck Bergerot JAZZMAGAZINE

"On ne voudrait pas tonitruer, mais ce trio, réuni par Emmanuel BEX avec Glenn FERRIS et Simon GOUBERT, semble bien la meilleure chose arrivée au jazz européen en ce début de siècle".   Michel Contat – TELERAMA (TTT)

C'est un trio original, inventif, "littéralement inoui". Trois complices d'exception qui forment "un triomphant triumvirat de leaders" comme l'écrit Pascal Anquetil

"Du travail d'orfèvre où la communion est parfaite, avec la magie en prime…"  JAZZ NOTES


Emmanuel Bex est un immense organiste, aujourd'hui sans concurrence… Les protagonistes qu'il s'est trouvé sont eux-mêmes immenses. Peu de trombonistes et peu de batteurs savent, comme Glenn Ferris et Simon Goubert, tutoyer le patrimoine de leur instrument, et celui du swing avec un tel sens de l'actualité…" Franck Bergerot – JAZZMAN


"Douze ans plus tard, alors que les fans pensaient l’affaire enterrée, les trois compères réinvestissent le Sunset en juin 2013 avec cette bonne idée d’enregistrer le concert. L’album, sorti en octobre dernier, restitue parfaitement la transe vécue par les spectateurs exultant en écoutant (et en voyant) la folie constructrice des trois diables. Une bouffée d’oxygène! Frédéric Charbaut COULEURS JAZZ (Sélection Couleurs Jazz)

"La vitalité de cette musique accentuée ici par l'enregistrement public réalisé au club parisien le Sunset en juin dernier est une invitation pressante à retrouver le trio BFG sur scène dès leur prochaine apparition. Enthousiasmant! Philippe Vincent JAZZ MAGAZINE



On pourra penser ce qu’on voudra et débattre à l’infini sur la vie et la mort du jazz, quand une fièvre aussi contagieuse gagne trois musiciens tels qu’Emmanuel Bex, Glenn Ferris et Simon Goubert, on se dit que cette musique vaut la peine d’être vécue et que les pisse-froid n’ont qu’à remballer leurs aigreurs !
Écoutez donc, par exemple, le pulpeux « Light’n’Up (If You Can) », signé Glenn Ferris ; vous nous en direz des nouvelles !
Now Or Never est sculpté dans l’émotion et fourmille d’une myriade de frémissements qui sont la vie même du jazz. Il donne aussi envie de demander à ces trois artistes de ne pas attendre douze ans pour nous procurer une troisième dose de plaisir. Denis Dessassis CITIZEN JAZZ (élu Citizen Jazz)


"Vous avez dit déchaîné?" WEEZEVENT