requiem Bex

REQUIEM EN COULEURS



La composition

Cette pièce utilise les techniques de l’écriture et celles de l’improvisation. De l’attendu et de la surprise. La trame du texte est traversée de textes profanes du monde entier mais emprunte aussi des extraits de la messe chrétienne. Elle est écrite de manière à laisser la plus grande liberté possible à sa réalisation scénique.
Le Chœur
Le chœur sera composé soit de chanteurs professionnels (4 ou 8 ou 12) dans une écriture à quatre voix (soprano, alto, ténor et basse). Lors de certaines occasions, certaines représentations se verront adjoindre des choeurs amateurs.
L’Orchestre, deux déclinaisons possibles :
Concert en salle de spectacle ou en extérieur (configuration de la création):
L’orchestre sera composé du trio de jazz OPEN GATE composé de Simon Goubert à la batterie et Francesco Bearzatti au saxophone et Emmanuel Bex à l’orgue Hammond.
Concert en église :
Le REQUIEM pourra être donné dans une version pour église, plus légère, où la partie orchestrale sera assurée par l’orgue seul.

« En même temps que le requiem traite de l’évanouissement de l’existence, il nous interroge aussi sur l’enchantement de la vie et sa fragilité. J’ai envie de proposer aux auditeurs, à travers l’intemporalité de cette forme un moment de communion fondamental et de « vivre » ensemble. Partager l’intensité du chant. Revenir à la fonction rituelle initiale de la musique. Éprouver le sens du mot latin « religare » : se relier ». Emmanuel Bex
Ce requiem profane utilise à la fois le latin mais aussi le portugais, l’arabe, l’anglais, ou le bambara (langue du Mali) sur des textes de poètes connus et inconnus évoquant le mystère de la disparition (Pessoa, Shakespeare, Abir Koubaissi, Issa Dakuyo,…) Chaque époque, chaque culture, chaque individu s’interroge. La musique accompagne ce questionnement, le requiem étant l’une de ses expressions musicales les plus grandioses.