LES MUSIMAGES un parcours poétique et ludique

Capture d’écran 2013-04-09 à 17.21.55



Emmanuel Bex a souvent proposé au public des spectacles mêlant la musique et l’image.
Le duo KING-KONG CONTRE BEX ET JOUVELET, performance musicale sur le film en noir et blanc de 1933 fut le premier. Ce même duo a aussi produit un spectacle sur le DUEL de Spielberg et par ailleurs, a été invité par la cinémathèque de Paris pour une improvisation sur le film METROPOLIS de Fritz Lang. Emmanuel Bex a également été invité par le Centre Pompidou pour une performance en solo sur le film de René Clair « C’EST ARRIVÉ DEMAIN ». A la suite de ces expériences, Emmanuel propose au jeune public, une forme de spectacle ludique et interactif.Pour cette nouvelle création, Emmanuel Bex est entouré de François Verly (percussions, claviers), et d’un vidéo jokey, artiste de l’image improvisée en direct, Philippe Abeilhou.
Tous les trois vont construire et improviser en direct une performance poétique dans laquelle la musique et l’image vont dialoguer.
Le thème visuel de ces performances est le cinéma.

La musique invite l’image

LE VJING est un terme large qui désigne la performance visuelle en temps réel. Les caractéristiques du VJing sont la création ou la manipulation de l'image en temps réel via la médiation technologique et en direction d'un public, en synchronisation avec la musique.

Artiste de l’image, aux multiples expériences ( VJing, photographie, créations et installations vidéo, réalisation vidéo, actions culturelles, enseignement, …), Philippe Abheiloua toujours privilégié le rapport de l’image et de la musique.
Il se sert de certaines images qui ont marqué le cinéma à travers les âges (de la sortie des Usines Lumières aux derniers chefs-d’œuvre) pour développer un parcours visuel fluide et en partie improvisé collectivement avec les musiciens.


L’image invite la musique
LA MUSIQUE propose une relecture de certains thèmes célèbres ayant marqués le cinéma français mélangée avec des thèmes écrits par Emmanuel Bex dans lesquels une large part est dédiée à l’improvisation et à l’imprévu.. Ces thèmes sont mixés , détournés par des séquences improvisées en dialogue avec les images crées par le Vidéo Joker.

FRANÇOIS VERLY, percussions et claviers
Nombre d’orchestres ont fait appel à son talent, l’Orchestre National de Jazz, le MegaOctet d’Andy Emler ou le Paris jazz Big Band.
Fort de ses expériences multiples, il s’est forgé un jeu très personnel dans lequel il se plaît à brasser des rythmes et des sons venus des quatre coins du monde.

Une dimension pédagogique

Pour que le jeune public puisse recevoir dans les meilleurs conditions le spectacle , nous mettons à disposition de tous les formateurs, instituteurs, professeurs, encadrants, théâtres, un fichier téléchargeable par internet .Il s’agit d’une banque d’images, d’extraits vidéo et de musiques d’une durée approximative de 15 minutes. Dans cette banque, on trouve un parcours libre et suggestif à travers le cinéma français des origines à aujourd’hui.

On y trouver par exemple, la première séquence du cinéma de l’histoire, « La sortie des usines Lumière ». On y trouve aussi la première séquence avec des effets spéciaux « Le voyage dans la lune de Georges Méliès ». L’idée de proposer aux jeunes une réflexion historique sur le cinéma mettant en exergue le rapport de la musique à l’image ou au silence.
Ceci permettra également de proposer un regard différent, décalé , détourné hors des sentiers battus de la consommation télévisuelle.

Le spectacle est d’une durée de 50 minutes.
Chaque représentation peut être suivi d’un débat suivant les possibilités et les désirs de chaque partenaire.